Visite

Repasser devant sa première médiathèque

Avec cette impression étrange qu’une attente s’est installée

Alors qu’avant y résidait un grouillement de pages tournées, de murmures d’histoires merveilleuses, de pas feutrés, de nez renifleurs, de glissements de fiches de prêt entre des mains avides d’ouverture

Spectre bavard

Pièce démontée aujourd’hui

Nue

Dans une atmosphère coronavirienne

Envahie d’une lumière inquisitrice

Révélant un extérieur sauvage jamais remarqué

Une serre inversée, vitres protégeant les souvenirs à peine remontés contre les débordements forestiers extérieurs

Contre le désir d’absorption du reste de la ville

Une bulle

D’enfance et d’adolescence niortaise

Qui s’efface

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *