Jour de rien

Je les entends.
Leur marche n’est pas silencieuse.
Certains regards sont déterminés.
Des pas donnent le rythme.
Des mains se serrent.

Ils m’avaient demandé.
Vous croyez qu’on peut ?
J’avais convoqué l’Histoire, leurs devoirs de futurs citoyens.
Vous voyez.

Ce vendredi, en classe, c’est tout vu.
Les chaises rayonnent d’absences méritées.
Par la fenêtre, leurs voix nous accusent d’un monde dont ils ne veulent plus

(vendredi 15 mars 2019, les élèves descendent dans les rues lors des manifestations pour le climat).