Chant

Souvent, j’entends le chant des poissons
Les matins des jours de novembre
Fredonnement de la carpe
Psalmodie du brochet
Cantabile de la perche
Aubade de la tanche
Gospel des gardons
Le chœur bat la mesure
Succombant aux sirènes, baleines et grenouilles
C’est un chant d’amour du soleil couchant sur l’écume mouton, c’est un chant de peur de migrants flottants encore face à des pirates sanguinaires, c’est un chant d’angoisse de pêcheurs endettés et de déception de skippers sur des bateaux cassés.
C’est un chant pour les espèces qui coulent et la prise de conscience qui en découle.
C’est un chant pour l’eau douce et l’eau mouvementée.