Premier bain

Au départ elle est un peu fraîche

Pour ne pas dire glacée

J’ai rapidement de l’herbe jusqu’à la taille

D’une impulsion je m’élance

Un peu comme dans l’espace

Dans l’absence de gravité

Je tente la nage papillon

Ventre frôlant les sauterelles

Bras et jambes agissant symétriquement

Dans mon sillon le blé nouveau se couche

Mon objectif : aller jusqu’à la clôture

Histoire de voir si j’en suis capable

C’est facile

Les tiges aident

La poussée d’Archimède fonctionne

Je tente la vision sous-marine

Mais l’herbe n’est pas assez claire

Elle a un goût de noisette

Finalement crevée

Je remonte vers ma serviette qui sèche au soleil

Une chose est certaine

On nage mieux ici que dans la mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *