Plouf

Trop chaud pour être raisonnable

J’ouvre les vannes

Ferme la fenêtre

Et c’est parti pour l’immersion totale

Ondulations fascinantes

Inspirations branchées sur le dioxygène des algues

Fraîcheur des fonds abyssaux

Du coup, le pari est relevé

J’arrête de me faire suer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *