Oh !

Parfois de mon robinet coulent des îles.
Et d’un coup, jaillissent un didgeridoo australien,
un brocciu corse, un colibri martiniquais,
un rythme cubain, un hibiscus tahitien.
Ma salle de bain devient un lagon de voyage
où je pêche des rêves luxuriants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *