Feu

Un élève est arrivé à 8 h en cours avec un gilet pare-balles.

Blanc éclatant sur t-shirt noir.
Il a regardé les autres.
A bombé le torse.
S’est relevé plusieurs fois avant de poser le menton sur ses mains.
Ses mains sur la table.
Vous aimez Madame ?
C’est mon père qui me l’a offert.
Je lui ai demandé contre qui il se battait avec son déguisement.
Réflexion intense.
Corps figé.
Soudain ses mains sur son gilet.
Doigt pointé vers le cœur.
Madame,
je me bats contre mon feu intérieur.
(Je veux bien le croire)
(Toujours s’étonner du pouvoir de résilience des jeunes qui ne trouvent pas leur place au lycée)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *